Me confesser

Recevoir le pardon de Dieu dans une démarche de conversion du coeur

colombe

Qu’est-ce que c’est ? À quoi ça sert ?

Un sacrement de guérison de l’âme, signe de l’amour inconditionnel de Dieu

Le sacrement du pardon, ou sacrement de réconciliation, est signe de l’amour inconditionnel de Dieu. Il est l’un des deux sacrements dits « de guérison », car il opère une vraie guérison intérieure quand il est demandé avec la sincérité du cœur. Ceux qui s’approchent du sacrement de pénitence y reçoivent la miséricorde de Dieu et le pardon de l’offense. Il s’inscrit dans une démarche personnelle de conversion du cœur et de repentir.

Rétablir les liens d’amour qui nous unissent aux autres et à Dieu

Lorsque nous prenons conscience que nous avons volontairement, par nos choix et nos actions, abîmé notre relation aux autres et à Dieu (c’est le sens du mot péché), le pardon nous aide à renouer ces liens (réconciliation), à reprendre confiance et à ne pas rester dans la culpabilité.

Comme père de tous les hommes, Dieu n’est pas indifférent aux maux qui déchirent la famille humaine. Dans la personne de son Fils Jésus-Christ, il nous a montré à quel point son amour est plus fort : un amour toujours prêt à pardonner.

bible

D’où vient la réconciliation dans la Bible ?

Tout au long de sa vie, Jésus n’a cessé d’appeler à changer nos cœurs en nous tournant vers Dieu (la conversion). Cette démarche de repentir et de réconciliation est mise en valeur dans la parabole du fils prodigue qui met en scène le repentir d’un fils et la miséricorde infinie de son père qui l’attend, l’accueille et lui pardonne.

« Laissez vous réconcilier avec Dieu » 2 CO, 5, 20
« Les temps sont accomplis et le royaume de Dieu est tout proche : repentez-vous et croyez à la bonne nouvelle » Mc 1, 15
« À qui vous remettez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ces péchés, ils seront maintenus » Jn 20, 23

prier

Pourquoi et comment faire un examen de conscience ?

Discerner et regretter ce qui va contre l’amour de Dieu, du prochain et de soi-même

L’examen de conscience nous amène à discerner et regretter ce qui, dans notre vie, va objectivement contre l’amour de Dieu, du prochain et de soi-même. Vous pourrez trouver de nombreuses propositions de guide d’examen de conscience sur Internet.

vitrail

Qui peut se confesser ?

Tout baptisé est invité à recevoir le pardon de Dieu

Par ce sacrement, tout baptisé, reconnaissant ses péchés, peut demander le pardon de Dieu et le recevoir du prêtre. C’est une force sur laquelle s’appuyer pour se réconcilier avec Dieu, avec les autres et avec soi-même, et pour renouveler sa manière de vivre, dans le prolongement du baptême. Le sacrement du pardon renouvelle la grâce du baptême.

eglise

Quand et où se confesser sur la paroisse ?

En semaine

À la chapelle de la réconciliation, 26 rue Porte Jaune à Bourges, le samedi, de 10 h à 12 h.

À Notre-Dame, les lundi, mercredi et vendredi avant la messe, et les mardi, jeudi et samedi après la messe, sur demande.

Pour la période estivale : consulter la rubrique agenda du bulletin paroissial mensuel en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Avant les grandes fêtes catholiques

Avant chaque temps fort de l’année liturgique, d’autres créneaux de confession sont proposés dans nos églises.

Vous pourrez trouver toutes les précisions nécessaires dans la rubrique agenda du bulletin paroissial mensuel en cliquant sur le bouton ci-dessous et en utilisant la loupe pour une recherche rapide par mot-clé.

« Elle se redressa et quitta le confessionnal anonyme et secret…lieu étonnant où, dans le mystère d’une étrange communication, par l’intermédiaire d’un homme consacré, Dieu devient un ami, confident et médecin de l’âme ». Extrait du roman « La grand-mère aux loups », d’Elisabeth Bourgois.